IBL Integrated Report 2018

IBL Integrated Report 2018

De la gestion à la finalisation du projet

Depuis la fusion entre IBL et GML en 2016, IBL est le plus gros conglomérat mauricien. Dès la première année, nous avons été choisis pour accompagner le Groupe dans la gestion de projet de son rapport annuel, impliquant :

  • L’accompagnement stratégique
  • La rédaction
  • Le design
  • L’exécution
  • Le suivi de production

Le rapport annuel étant l’outil de communication financière ultime d’une entreprise cotée en bourse, il doit être réalisé par une équipe professionnelle et méticuleuse. Pour IBL, chaque année sont mobilisées 5 membres de notre équipe et 1 freelance Copywriter. Parmi les 5 membres de Beyond sur le projet, on retrouve deux personnes dédiées à la gestion de projet, un Graphic Designer pour tout ce qui est purement relatif au design, un Mac Operator chargé de la mise en page uniquement et une Chargée de la production.

Les Chargées de projets assistent à l’ensemble des réunions, y compris l’analyse du rapport précédent, qui permet de définir les points forts et points faibles. Elles accompagnent l’équipe d’IBL dans le choix de la structure du rapport et la définition des sujets à traiter en fonction de l’actualité du groupe sur l’année. Elles travaillent également avec le Copywriter dans la préparation des questionnaires pour le CEO et le Chairman du groupe, ainsi que pour les entreprises des 9 clusters d’activités. Elles ont un rôle clé tout au long des mois que dure le projet ; elles récupèrent les textes finaux et validés qu’elles envoient en mise en page, repassent sur les pages montées avec le Mac Operator, guident le graphiste dans l’élaboration des différents schémas et infographies, et suivent le projet de A à Z pour ne rien laisser passer !

De son côté, le Mac Operator devra « couler » les textes comme on dit dans le jargon. C’est-à-dire les mettre en page sur base de la maquette préalablement effectuée par le Graphic Designer et validée par le client. Pour se faire, il doit optimiser le placement des textes, photos, icones ou tout autre élément graphique visant à représenter une partie. Et cela, c’est le designer qui s’y colle ! Même si son job reste un peu plus créatif que celui des autres, il n’en est pas moins complexe ; il devra représenter de manière simple des aspects très corporate voire financiers… Pour un rapport annuel tel qu’IBL, lui et le Mac Operator travaillent de pair avec la chargée de projet, qui veille à ce que les informations soient reprises de la façon la plus compréhensible possible.

Finalement, avant que le rapport annuel ne soit imprimé et livré aux actionnaires, il y a tout le travail de notre Chargée de production : liaison avec le prestataire pour le choix du papier, envoi en impression et, enfin, signature des épreuves avec une chargée de projet.  

Si tout rapport annuel est un exercice complexe, celui d’IBL représente un travail de longue haleine ! Ses 300 et quelques pages renferment, au-delà des chiffres, beaucoup d’énergies humaines – tant provenant de l’équipe d’IBL que de nos collaborateurs.