enfr
enfr

Ouille, ça pitch !

Ouille, ça pitch !

Ça quoi ? Ça pique ? Non, ça « pitch ». En d’autres mots, ça se prépare à passer de longues heures à come up avec une stratégie et des créations qui nécessitent généralement des semaines voir des mois de travail.

Ouille, c’est le cas de le dire ! Entre les méninges qui se creusent, les idées qui fusent, les mains qui s’animent sur les claviers des ordinateurs et les bagarres avec la souris du Mac qui déconne sous la pression… Rajoutons le stresse de la présentation et la potentielle déception de ne pas avoir été choisi, et c’est limite si on n’a pas envie de faire un tour en clinique pour un drip de sérum !

Et pourtant, il y a là une certaine excitation au creux des estomacs de nos créatifs, comme une poussée d’adrénaline qui coule dans leurs veines, un besoin de satisfaction personnelle qui se rapproche étrangement du toxico in need de son fix.

Parlons des challenges rencontrés par les agences de com’ comme la nôtre lorsqu’une demande de pitch tombe out of the blue.

1. Brief & deadline :

  • Attentes client ? Parfois un peu floues.
  • Infos sur la marque ? Un peu border line par moment, mais heureusement la recherche on connait 😉
  • Deadline ? Ah ça, ils savent le mettre en évidence ! Arial 14, souligné, bold, écrit en rouge… La date butoir et l’heure limite sont généralement unmissable!

Le plus grand défi reste toutefois le manque d’informations. Et oui amigos, ne pas partager les (mêmes) informations essentielles aux agences participantes et ne pas leur laisser à toutes le même temps de travail… ben c’est comme qui dirait un peu embêtant.

2. Le « pick & choose » :

Kiété ? Le « pick & choose » nun dir twa ! En gros c’est quand une compagnie sélectionne le meilleur des propositions des agences non retenues pour les partager à l’agence de com’ choisie en guise de brief.
Du vol d’idées quoi ? Quand même pas, on te rassure que nos idées restent nos idées – difficile de se les approprier si on ne les a pas pensées soi-même 😉

3. Laisser planner le doute :

Entre les « On revient vers vous asap » sans suite et les « Nous n’irons pas de l’avant cette année » sans justifications, les questions se font nombreuses dans notre petite agence de com’. Ô rage, Ô désespoir ! Il semblerait qu’ils aient trouvés plus créatifs que nous… Mentiii, on sait bien que les goûts et les couleurs ne se discutent pas – s’il y a quelque chose qu’on n’est pas chez Beyond, c’est des mauvais joueurs. Et puis, 1 de perdu 10 de retrouvés 😉

Et voilà, tu sais tout sur le vibe Beyondien en période de pitch ! On espère que ça t’a inspiré, on attend ton appel d’offre avec impatience…