Utiliser les réseaux sociaux à bon escient pendant le confinement

Le Covid 19 est à Maurice et le confinement s’est mis en place depuis une semaine : le quotidien est bouleversé et les incertitudes se sont installées. À quoi ressemblera l’après coronavirus ? Cette question, nous sommes beaucoup à nous la poser.

 

En tant qu’agence de communication avec une équipe totalement digital natives, l’une de nos missions est d’assurer la présence et la communication des entreprises sur les réseaux sociaux. Alors que nous sommes en plein milieu d’une crise sanitaire, sociale et économique majeure, les réseaux sociaux servent à bien plus que « juste » optimiser la visibilité ou les ventes des entreprises…

 

En effet, depuis l’annonce des cas de coronavirus sur le territoire mauricien et le début du confinement, les réseaux sociaux ont connu une augmentation significative de leur utilisation par la population mauricienne.

 

Les médias locaux, et en particulier la presse écrite, ont dû s’adapter au confinement en allant exclusivement sur le digital. Toutes les nouvelles liées à la pandémie sont partagées instantanément et disponibles facilement, y compris les conférences de presse du Premier Ministre et du comité constitué dans le cadre du coronavirus. Les internautes Mauriciens peuvent commenter les informations et interagir entre eux en partageant leurs avis sur la situation sanitaire et les décisions prises par le gouvernement. L’engagement de la population sur les réseaux est très significatif…

En parlant d’engagement, les réseaux sociaux – en particulier Facebook – sont de vraies plateformes d’engagement citoyen ces derniers jours. Ils sont des moyens de connexion pour palier à l’isolement, d’entraide et de coordination. Des groupes se sont créés pour permettre aux citoyens de poser leurs questions et d’échanger leurs avis sur la situation. La plupart des publications sur ces groupes enregistrent des centaines de réactions et de commentaires : l’engagement est, là aussi, bel et bien visible.

 

Les entreprises qui peuvent travailler à distance ont pris les dispositions digitales nécessaires pour assurer la continuité de leur service. Certaines d’entre elles ont choisi d’utiliser les réseaux sociaux pour se joindre au mouvement de solidarité en ligne, avec des cours de gym en direct, des recettes partagées par des Chefs, des systèmes de livraison mis en place, des levées de fonds pour venir en aide aux plus démunis. D’autres ont adapté leur contenu à la situation, notamment pour soutenir la mise en place du confinement et conscientiser la population. Ce que l’on constate, c’est que les entreprises qui utilisent le digital pendant cette période et qui ont su adapter leurs contenus à cette situation inédite ont, elles aussi, connu un engagement d’autant plus important, certaines d’entre elles ont même enregistré une augmentation de leur nombre de followers.

Les réseaux sociaux permettent ainsi aux entreprises de garder un lien avec leur communauté, à condition qu’elles sachent adapter leur message et donner du sens à leurs actions durant cette période inédite et compliquée : en aidant le public concrètement ou en lui apportant notamment du positif, des rires et des signes que la vie continue, bien qu’elle soit réduite au confinement pour les jours à venir…

 

Le piège dans lequel il ne faut surtout pas tomber – en tant que citoyen ou compagnie – est la publication et diffusion de « fake news » qui peuvent porter préjudices à certaines actions mises en place, et aux personnes qui les véhiculent.

 

Plus que jamais, il est primordial de communiquer efficacement, en vérifiant nos sources et en donnant du sens et de l’authenticité à nos messages.