fr
fr
Melina - Euphory Garments

« J’espère que tu as du temps, parce que j’ai un parcours un peu différent de la plupart des gens ! » nous lance Mélina De Spéville Audibert, la jeune créatrice derrière la marque Euphory Garments. Fashionista dans l’âme, MOODZ est allé rencontrer cette jeune femme spontanée et full of peps. L’occasion rêvée de découvrir ou redécouvrir ses créations colourful et d’en savoir plus sur son parcours.

En dépit d’une scolarité pas toujours évidente, la jeune femme a fait preuve d’ambition et de volonté. Après des études en Fashion Design en Afrique du Sud et deux premières expériences professionnelles, elle lance sa marque Euphory Garments il y a trois ans et vient tout juste d’ouvrir sa propre boutique à Curepipe.

Euphory ! Comment t’est venu ce nom ? 

Si je me souviens bien, on dinait avec ma famille et après trois verres de vin, mon papa lance le nom Euphoria. Je trouvais qu’il y avait trop de marques et entreprises mauriciennes qui finissaient par la lettre a… Donc j’ai dit Euphory un peu comme ça et tout le monde s’est exclamé « Oui, top ! Menmen, top Euphory ! ». Je crois que c’est comme ça que j’ai choisi ce nom et je pense que mes créations portent bien leur nom aujourd’hui ; elles sont colorées et donc très gaies.

Quelles ont été tes inspirations de départ ?

Au départ, ce sont les photos de l’Inde qui m’ont inspiré ; les mix de couleurs, de tissus, de textures et d’imprimés… En ce qui concerne les modèles, je suis restée sur des influences européennes. J’ai souhaité créer une rencontre entre deux cultures très différentes : la culture indienne et la culture européenne. J’ai sillonné les rues de Port-Louis – en particulier la rue de la Corderie – pour trouver les tissus colorés que j’avais en tête et puis je me suis lancée dans la confection des premiers modèles.

Et le résultat est juste craquant ! Dans le day to day, d’où tu tires ta créativité ? 

Je suis pas mal de blogueurs sur Instagram, donc ça m’inspire parfois.  Mais j’essaie de ne pas limiter ma créativité à des modèles que l’on voit trop souvent. J’ai mes propres moments d’inspirations : un détail sur un vêtement, une manche, un pli, un col… Je reste très attentive à ce que les gens portent et j’essaie d’allier plusieurs aspects intéressants pour un rendu différent.

On imagine que tu as dû beaucoup apprendre dès le début…

Après ma première collection, j’ai pu faire une sélection de tissus car j’ai vu ce qui marchait et ce qui marchait un peu moins. Petit à petit, je me suis aussi créé mon réseau de fournisseurs. C’est très rare que j’aille trainer dans les rues de Port-Louis pour trouver un tissu maintenant. Je sais où je dois aller et à qui je dois m’adresser. Donc oui, j’ai beaucoup appris ; c’est ça le challenge ! On n’arrête jamais d’apprendre quand on est à son compte, surtout dans ce domaine.

La féminité est au cœur de ta marque… Quel rôle voudrais-tu qu’Euphory joue dans la vie des femmes mauriciennes ?  

J’aimerais casser le stéréotype de la femme qui doit toujours être tirée à quatre épingles pour être belle. La féminité ce n’est pas seulement être sexy ; c’est se sentir bien dans son corps et ça passe par ce que l’on porte. En créant des modèles totalement amples, je n’exclus personne. Qu’elle soit mince comme un fil, un peu plus forte ou ronde, je veux que la femme qui porte mes créations soit sans complexe, qu’elle se sente mise en valeur et qu’elle soit à l’aise. Euphory ne stigmatise personne… C’est comique tu sais, il y a beaucoup de femmes qui me disent « Ah, c’est la première fois que je remets un vêtement taille medium » ; ça c’est vraiment une satisfaction.

Euphory a de nouveaux projets pour 2018 ? 

Yes! J’ai ouvert mon magasin à MM Concept à Curepipe en février ! On peut enfin venir retrouver mes créations directement dans mon magasin. Ça me permet d’avoir un contact avec la clientèle, c’est génial ! Sinon, je suis en train de travailler sur une nouvelle petite collection à base de soie… Mais je ne t’en dis pas plus !

Exciting! On a hâte de découvrir ça ! Pour finir, on aimerait te poser une question à la MOODZ. Si tu étais un vêtement, qu’est-ce que tu serais ? 

Quelque chose de très ample certainement, mais quoi… Bonne question. Tu crois que je peux dire un déshabillé ?!

Ahlala, Mélina, Mélina… Tu nous auras séduits, presqu’autant que tes robes et tes combis !

 

Retrouvez les créations Euphory Garments :
Le Rendez-Vous à La Croisette
MM Concept dans la Rue Lees à Curepipe
Mais aussi sur Facebook et Instagram !